Diaporama

#42 La psychothèque ou la communauté des fous

Auteur: Lionel Belarbi
Edition : Mon Petit Editeur
Nombre de pages : 200


            Ce livre est basé sur une histoire vraie; la mienne; la vôtre ? Seuls les noms des personnages et du pôle psychiatrique d'un grand hôpital sont fictifs. Je raconte la vie en hôpital psychiatrique en France telle que je la vois, et sans oublier mon voyage chez les fous. Dans ce livre, j'utilise souvent le mot "fou" de façon non péjorative et à titre d'humour. D'ailleurs, je suis fou, et sur notre belle mère la Terre, nous le sommes tous plus ou moins.Je m'exprime souvent vulgairement aux premier ou second degrés selon l'humeur; à vous, mes très chers lecteurs, de deviner le sérieux, l'atroce vérité, ou bien l'humour.Je prends souvent un malin plaisir à mélanger le rire et les larmes.Dans tous les cas, je reste sincère, sans langue de bois et je vous livre un avis très personnel de la psychiatrie.Je n'ai pas la prétention d'écrire une oeuvre littéraire, mais un journal de ma vie, une lettre ouverte.





            Je remercie Lionel Belarbi de m'avoir permis de chroniquer son témoignage.

            Comme indiqué dans la 4eme de couverture, ce récit est un témoignage sur les hôpitaux psychiatrique, du moins celui où l'auteur à résidé. 

            J'ai acceptée de le chroniquer car je suis curieuse & pour raisons personnels, je voulais voir ce que des gens proches ont pu suivre dans ce genre d'endroit. 

            Le récit est poignant, on a du mal à imaginer ce qu'à vécu l'auteur et à vrai dire, je pense qu'il ne vaut mieux pas des moments. On est mis vite dans le sujet dès le début, Lionel Berlabi se met à nue pour nous, lecteurs. Ce roman est sous forme de journal, avec des dates bien sûr. Il se déroule de Février 2013 à 2014 soit une année avec des hauts & des bas mais surtout des bas apparemment. Sa vie n'est pas très rose ! 

            L'auteur utilise le langage familier donc on a le droit à de la vulgarité. Mais dans un espèce de journal intime, cela m'a pas choqué en soi. Il se livre, il nous donne ses impressions, ses sentiments, ses envies et ce qu'il entend (Cela fait limite froid dans le dos !) avec une petite pointe d'humour (ou pas).. Il nous le raconte à la première personne, ce qui nous permet de se mettre à sa place en quelque sorte, ou se mettre à la place d'un bipolaire. De plus, on voit l'évolution de son "ami" Julien, qui est malade lui aussi. On peut voir les effets des traitements donnés, qui parfois, peuvent vous rendre plus malade que ce vous l'êtes déjà. Les doses données ont tendance a vous rendre accro.

            J'ai trouvée ce livre intéressant malgré 200 pages qui sont faciles à lire. Car comme répété plusieurs fois, c'est un journal avec des chapitres "vrac" qui peuvent ne faire qu'une page. Il marque tout ce qui lui passe par la tête. 

            En résumé, j'ai trouvée ce récit intéressant car c'est plutôt original. L'auteur a eu le courage de l'écrire. Ce n'est pas mon genre de lecture mais l'histoire m'a plutôt plu. Il peut ne pas plaire a tout le monde (il en faut pour tous les goûts) mais c'est au moins à lire une fois. Puis c'est intéressant d'avoir un ressenti sur un endroit où, personnellement, je n'ai jamais mis les pieds. Il y a une image dans les films/séries sur l’hôpital psychiatrique, qui dans ce récit est parfois similaire ou totalement différent. 

            AUSSI ! Je tiens à remercier l'auteur pour m'avoir éclairé sur l'expression "PD comme un foc" ! Tu m'as appris une chose que j'ignorais totalement ! Merci !

            Si vous êtes adeptes d'histoire vraie, il faut pas hésiter à le prendre ! De plus, les gains sont reversé aux resto du coeur.


2 commentaires:

  1. Bonjour et merci pour cette très belle chronique. Je m’attendais à une critique sévère, car c'est mon premier bébé et il y a pas mal de choses à revoir. Vous êtes la première à avoir lu le livre à la lettre prêt ;-) et non en diagonale. C'est une chronique touchante et qui reflète bien ce que j'ai voulu faire comprendre à mes lecteurs. Encore merci. Pour mon roman (Le sang fou) et le tome 2 de la psychothèque, les deux en cours d'écriture (très difficile), je saurai à qui m'adresser ^^ Je ne vous oublie pas pour le livre dédicacé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! C'est gentil à vous de penser à moi pour vos prochains romans, je les lirais avec plaisir !

      Et merci à vous pour votre confiance ! :)

      Bon courage pour la suite de vos romans !

      A bientôt !

      Supprimer