#77 Les temps maudits

Auteur : Danny Mienski
Nombre de pages : 139
Edition : Ex Aequo

                Dans différents lieux et à différentes époques, sur un navire négrier au large du Sénégal, dans une maison de plaisir à l’époque Edo, sur les quais de Nantes au siècle dernier, jusqu’à aujourd’hui dans les montagnes afghanes, un homme et une femme sont inexplicablement attirés l'un par l'autre. S’ils arrivent à se retrouver, ils sont à chaque fois séparés par des événements violents où les caprices de l’Histoire se mêlent au fantastique et à l’horreur. 

                Pourquoi ces deux amants ont-ils l’impression de se connaître déjà, dès le premier regard ? Pourquoi le destin semble-t-il s’acharner sur eux ? Arriveront-ils à se retrouver malgré les démons – réels ou imaginaires - qui les poursuivent ? 



                Merci à Danny Mienski de m'avoir parmi de lire son roman enrichissant.

                Il est composé de trois nouvelles aussi enrichissantes que magnifique avec un univers différent, mais beaucoup de points communs. Celle que j'ai bien aimée est la deuxième "Drapeau Blanc" qui mêle amour, rebondissements, amitiés, et démons. Vous l'aurez sûrement compris, chacun a son univers propre, mais l'auteur garde tout de même un point commun : l'amour. 

                Ces histoires m'ont transportée et m'ont fait rêver. Cela nous laisserait croire que nous sommes reliés à une seule personne, et cela, depuis nos vies antérieures. Et je trouve ça vraiment beau. L'auteur nous montre une certaine part de sensibilité de sa part concernant ce sentiment dont beaucoup rêve. Qui n'a jamais rêvé de rencontrer son âme soeur ? Et si nos âmes étaient liées à une seule et unique personne ? On se pose tellement de questions en lisant ces pages.


                Pour retourner à la nouvelle que j'ai adorée parmi les trois. Je l'ai bien aimé, car je trouve la rencontre des deux personnages réellement touchante. Nous apprenons à les connaître au fils des pages, et ce qui est plutôt original, c'est qu'on a l'impression d'être dans un film. On nous raconte la rencontre tout à la fin de la nouvelle. Elle m'a fait passer des papillons dans le ventre aux larmes en un rien de temps. On s'attache beaucoup à nos deux tourtereaux qui ne se connaissaient en rien et qui ont, au premier regard, l'impression de connaître tous les détails de leurs âmes. En plus de ça, les rebondissements sont vraiment bien mis, la touche des démons me fait fortement penser à la mythologie et j'ai vraiment aimé ce côté-là. Je voulais juste faire une parenthèse et parler de cette nouvelle en particulier. 

                L'auteur aborde beaucoup de sujets malgré qu'il n'y en ait que trois ce qui rend son récit enrichissant. Il aborde l'amour, mais pas seulement : L'amour à travers les religions, à travers les âges, une certaine évolution concernant ce sentiment. Cela ne vous ai jamais arrivé de rencontrer quelqu'un et que le feeling passe directement sans réellement la connaître ? Peut-être que vous pouvez trouver vos réponses à l'intérieur de ce bouquin en quelque sorte. Il n'y a pas de hasard, tout est peut-être lié. On est fait pour rencontrer ses personnes et cela nous forge nos caractères. Malgré toutes leur différences, ils vont au bout de leurs rêves et rencontrent la personne qu'il fallait. De plus, on voyage à travers le temps dans chacune d'elles.

                L'écriture est fluide, on se prend vite au jeu. On passe par plusieurs sentiments, car l'auteur arrive à nous faire vivre les situations avec ces détails. On peut avoir du mépris pour des personnages, de la compassion, de la tristesse, et l'envie de rentrer dans le livre et leur mettre une claque. La troisième nouvelle est assez dure au début d'ailleurs. La première l'est tout au plus sachant qu'on aborde le sujet de l'esclavage en 1771. 


                En résumé, je pourrai en parler beaucoup de ce livre, car j'ai vraiment adoré le sujet et comment cela est abordé. L'univers fantastique m'a beaucoup plu et surtout merci à l'auteur de m'avoir trouvé et proposer son roman. J'espère avoir bien décrit l'univers dans ma chronique, mais ça a été plutôt difficile de transcrire tout ce que j'ai ressenti lors de la lecture. Je n'arrive plus à trouver les mots ! Je le classe directement dans mes coups de cœur en tout cas !

#76 Le Magot de fortunio



Auteur : Pierre JOORIS
Edition : TheBookEdition
Nombre de pages : 188


              Nombreux sont celles et ceux qui se demandent ce que Fortunio a fait de son magot. Pour le reste, on sait très bien que René-la-Science et Magali ont raflé la mise. Mais Fortunio ? Qu'a-t-il fait de son or ? L'a-t-il planqué à Marmande, au milieu des champs de tomates et de patates ? L'a-t-il monnayé et a-t-il placé l'argent dans du défiscalisé ou du père-de-famille ? Cela n'est pas simple de garder un tas de pièces d'or par devers soi.

              « Les gens qui pensent que tout est facile, ce sont toujours de vieux fossiles, ce sont des hommes de Cro-Magnon' » et Fortunio est un gros mignon ! Un joli poisson à pêcher'

              Bien sûr, il a raconté l'histoire de René-la-Science, l'histoire de Michel et Magali, on ne peut pas lui reprocher d'avoir passé sous silence ce qui s'est passé par la suite. Car il s'en est passé des choses par la suite, mais avec d'autres protagonistes.

                     Merci à Pierre JOORIS de m'avoir permis de lire son roman.
              C'est l'histoire d'Albert Forelle, patron d'une entreprise, détenteur d'un trésor précieux inconnu de tous, qui un jour, rencontre Angelina, une fille sorti de nul part et qui veut qu'il lui rende un petit service pas du tout risqué : cambrioler un monsieur. Albert hésite puis décide de lancer à l'aventure. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu et le cambriolage va faire une réaction en chaîne.Que dire de ce roman? L'auteur m'a demandé directement de le lire sans passer par la case lire le résumé, et me l'a envoyé directement. Donc je ne savais vraiment, mais vraiment pas à quoi m'attendre et j'ai mis longtemps à me décider à le lire. Les polars me donne plus du tout envie, car je devine d'avance qui est le méchant de l'histoire. Et ce roman ne m'a pas ôté ma frustration envers ce genre littéraire malheureusement.
              Je n'ai pas du tout accrocher au personnage qui décide tout sur un coup de tête pour une inconnue. Un personnage qui ne se méfie en rien et qui après, s'étonne que tout lui retombe dessus. Déjà, qui accepterait de cambrioler une maison pour une meuf qui dit connaître une amie en commun et qui, surtout ne sort de nulles parts ?! Qui?! Même avec un joli minois, pour un chef d'entreprise, c'est prendre un risque énorme. Surtout je lui aurais dit de se débrouiller. (Une incohérence qui m'a légèrement énervé ! Albert accepte presque sans broncher. MAIS MAIS  POURQUOIIIII?!) Bon bref... 

             Les chapitres sont longs, et on ne distingue même pas quand on en change, la police est identique, les titres ne sont pas du tout mis en valeur. Les longueurs ne nous motivent pas plus que ça malgré les rebondissements qui viennent de temps en temps. On sait directement les attentions de la madame, enfin moi je l'ai vu arrivée. Une frustration pour la gamme de polars en plus ! Désolée. Ce n'est pas un livre que je retiendrais personnellement. J'ai trouvé ça fade. Car mon sixième sens me donne... Une impression de connaître la trame malheureusement pour l'auteur. La plume a été plutôt légère et bien adapté à chaque situation. Le langage et les mots étaient plutôt bien utilisés.
              En résumé, je n'ai pas du tout aimé ce roman, tous les points que j'ai cités dans la chronique on fait que... Je ne le retiendrais pas. Désolée pour l'auteur qui a fait du gros travail pour écrire ce roman même si on sait déjà ce qui va se passer. L'incohérence du début n'a pas aidé à me fondre dans l'univers. 

#75 La clé du mystère

Auteur : Nathalie Chery Chevalier
Nombre de pages : 136 

           Un livre d'aventure pour les 7-12 ans sur fond d'enquête et de course au trésor.

           Alors qu’ils pensent passer de paisibles vacances chez leurs grands-parents, à la campagne, Camille, Manon, Benjamin et Valentin vont faire une découverte pour le moins troublante dans le grenier de Papy. Et pour découvrir la clé du mystère, ils vont devoir vivre une aventure pleine de surprises et de rencontres extraordinaires ou terriblement dangereuses qu’ils ne sont pas prêts d’oublier, et toi non plus !




            Merci à l'auteur de sa confiance.


           Nous sommes en compagnie de quatre cousins qui passent leurs vacances chez papi et mamie. Ils découvrent un coffre mystérieux et vont mener leur enquête… 


           On pourrait croire que c’est la suite des aventures du livre « Le sceptre sur l’île d’Iona ». De plus, des petits croquis nous donnent l’illustration du chapitre qu’on vient de lire, j’ai trouvé ça plutôt sympa pour les jeunes qui vont lire cette histoire.


           Ce roman ne trahis pas le talent de l’auteur pour nous plonger dans son univers magique. La plume s’adapte encore une fois aux jeunes enfants, facile à suivre, mais peut s’avérer compliquer par moment. Le nombre de pages ne décourage pas et nous permet de voir une écriture très fluide. Le suspens nous donne envie de continuer notre lecture à chaque moment. Cela nous replonge dans notre enfance. Malgré tout, je suis resté sur ma faim pour la fin de ce livre qui j’espère aura une suite rapidement. 


           Les personnages sont encore une fois attachants, ont soif d’aventures et n’ont pas froid aux yeux. Ce livre permet de voyager pour les plus petits et les lancer dans la carrière de chasse aux trésors.

           En bref, l’auteur ne m’a encore pas déçue pour ce qui est de sa plume et de son univers pour les enfants. Malgré tous les points positifs, on reste sur sa faim.  

Autres livres de l'auteur :


#74 Le sceptre de l'île d'Iona

Auteur : Nathalie Chery Chevalier
Nombre de pages : 199
         Qui ne rêve pas de croiser un jour un véritable fantôme dans un château Ecossais ? Manon, Enora, Benjamin et Alexis en voyage avec leurs parents en Ecosse s'apprêtent à vivre une aventure aussi excitante que dangereuse. Une Ile mystérieuse habitée par des personnages tout aussi mystérieux voilà ce qui attend nos quatre héros dans ce voyage qui restera marqué dans leur mémoire à jamais.


         Merci encore une fois à l’auteur de m’avoir permis de lire son deuxième roman.

         Nous sommes en compagnie de Manon, Enora, Benjamin, Alexis et leurs parents qui partent en vacance en Écosse. L’aventure va bientôt commencer.

         L’écosse ? Pour ma part quand on en parle, je pense directement aux fantômes. Et l’auteur a dû penser à la même chose ! C’est d’ailleurs le second livre que je lis d’elle, et j’adore vraiment sa plume. Pour les enfants en tout cas, elle a un don. Les mots utilisés sont très simples, compréhensibles et nous donnent une écriture très fluide pour un enfant qui ne lit pas beaucoup. Le roman ne compte que 172 pages, donc cela peut être lu très rapidement. La plume nous entraine dans un rythme effréné dans cette aventure addictif.


         Les fantômes… Qui a dit qu’ils étaient forcément méchants ?! Les 4 enfants vont en rencontrer par leur plus grande surprise (Et pas tellement pour moi qui m’y attendais en quelque sorte. Le gros cliché de l’Écosse.) ils vont partir à l’aventure chercher un sceptre caché. Qui a jamais rêvé de vivre une aventure comme ça pendant ces vacances ? Personnellement, j’aurai adoré ! J’étais fan de Casper, le gentil fantôme et j’aurai bien aimé en rencontré un qui me fasse vivre une aventure. (après avoir hurlé et parti en courant les bras en l’air car j’aurai eu peur bien sûr.) 



         Les personnages sont attachants, ils sont tellement innocents ! Pour que la magie existe, il faut y croire et l’auteur nous aide à y croire un peu plus à chaque page que nous lisons. Des personnages attachants, féeriques vont faire leurs apparitions pour nous donner encore plus d’étoiles dans les yeux. Les personnages sont bien pensés d’ailleurs.

         En bref, ce roman jeunesse est une très belle découverte encore une fois. Un bon moment en famille en perspectives peut se présenter à vous qui aller acheter ce livre. Entre pièges de l’ennemi, ces jeunes personnes vont devoir se montrer courageux. 



Autres livres de l'auteur :

#73 Vénus

Auteur : Jérémie Lahousse
Edition : Paulo-Ramand
Nombre de pages : 124
         Décidément Jacqueline n'a pas de chance ! Elle se fait renvoyer de son travail et abandonner par son compagnon, et ce n'est pas la première fois. Un beau matin, elle reçoit une lettre dans laquelle se trouvent des analyses sanguines et un post-it. Elle aurait peut-être un cancer. Les tests cliniques confirment cette hypothèse et le médecin annonce à Jacqueline la couleur : ses prochains mois seront rythmés par des traitements de choc. La situation est délicate, mais la femme a du courage et décide de lutter de toutes ses forces contre ce monstre invisible qu'elle croit être la conséquence de blessures de son passé. Dans son malheur elle a de la chance : lors de sa première cure, elle rencontre un jeune chirurgien avec lequel elle noue des liens très particuliers.

         Je remercie l'auteur Jérémie Lahousse pour sa confiance.

         Accepté de lire ce livre a été pour moi comme une évidence. Le cancer touche beaucoup de monde, et parfois des personnes de nos familles et nous cherchons à comprendre comment ils sont dans leur tête à ce moment-là, car on ne peut jamais savoir. Même si ce livre est un cas particulier, nous y sommes quand même d'assez prêt.

         Nous sommes en compagnie de Jacqueline, qui a une vie assez merdique. Elle est virée de son boulot, larguée ensuite et apprend qu'elle a un cancer sur un vulgaire post-it. Comment réagir face à tout cet acharnement de la vie sur sa petite personne? Je ne pense pas que j'aurai réagi comme elle...


         J'ai trouvé notre protagoniste forte et attachante. Pourquoi? Elle ne se lamente pas sur elle-même et veut profiter de la vie coûte que coûte. Elle apprend qu'elle va peut-être mourir mais n'enlève pas son sourire. Celui-ci a d'ailleurs séduit son charmant docteur. 

         Nous suivons l'évolution du cancer de Jacqueline, ses ressentis, ses émotions et nous sommes pris aux tripes par ce drame qui touche, malheureusement beaucoup de personnes. Nous suivons aussi l'évolution de sa relation avec William. Je trouve que ce livre est une belle leçon de vie. Jacqueline est forte et ne se laisse pas abattre, même si parfois nous lisons du découragement face à la maladie, elle veut rester forte et donc ne veut pas perdre sa joie de vivre. Autant mourir après avoir fait tout ce qu'elle voulait de sa vie, mourir heureuse. Se pardonner elle-même est déjà un bon commencement pour accepter son sort. 

         L'écriture est fluide, les chapitres sont courts, ce qui nous donne l'impression de lire ce livre extrêmement vite. C'est comme un témoignage d'une personne malade. Nous sommes dans son journal, sa vie intime. Ce qui rend le livre encore plus réaliste. L'auteur à su nous donner des émotions à travers tout ça et une leçon que je ne suis pas prêt d'oublier. Tout peut changer du jour au lendemain, une couille peut nous tomber dessus et on aura l'impression de ne pas avoir assez profité de la vie. C'est donc pour ça qu'il ne faut pas se prendre la tête et profiter au maximum pendant qu'on peut. Tout peut arriver malheureusement.

         En bref, j'ai adoré ce livre même si je ne le place dans mon coup de coeur. Ce livre est une belle leçon de vie ; celle de profiter et de ne pas se laisser abattre. La vie peut changer du jour au lendemain, elle peut nous laisser tomber. Même quand on a l'impression que tout est noir autour de nous, il y a toujours quelqu'un pour nous éclairer. Jacqueline a trouvé cette personne & vous?

Bilan Juin 2017


Hello ! Bilan un peu en retard (Bon 2 jours ça va !)


Que dire de ce mois ? Hmm plutôt déçue des découvertes ! Beaucoup avaient des avis positifs, mais en fin de compte, je n'ai pas vraiment aimé plus que ça. Même que parfois, j'avais envie d'abandonner le livre et de commencer un livre que je sois sûr d'aimer mais bon, la curiosité et l'espoir que mon enthousiaste remonte m'a forcé à continuer. Si j'abandonne un livre, c'est que VRAIMENT, les personnages m'insupportent. Ce mois-ci, je n'ai pas été emballée, je me suis rarement attaché à un personnage et cela me donne une sensation d'avoir perdu mon temps parmi ces ouvrages mais il en faut pour tous les goûts et je rappelle que c'est mon propre avis. La preuve : certains ouvrages avaient des chroniques positifs tandis que moi... J'essaye de lui trouver des qualités !Vous avez pu voir aussi que mon widget de Newsletter a fait vite un aller simple. Notre collaboration n'a pas duré longtemps. Hé oui, monsieur à décidé de rendre l'âme rapidement ! Donc vous n'allez plus recevoir de mail de ma part malheureusement. Je vais plutôt faire mes bilans sur ma page FB ou alors sur mes bilans du mois comme celui-ci et plus me prendre la tête dans ce genre de chose. 


Ensuite, j'ai récemment pris une décision : Je ne prend plus de polars ! Pourquoi? Parce que je suis un (une?) détective hors du commun et que je trouve TOUJOURS le tueur avant les révélations et ça commence vraiment à me pomper le système (pour être polie), du coup, désolée pour les auteurs qui veulent me proposer mais je n'en prend plus (Sauf si vraiment le résumé m'accroche). Il y a beaucoup trop de livres à lire qui peuvent me faire rebondir de surprises en surprises donc je pense que ce genre littéraire ne me va juste pas. Pour les livres énormes, je pense que je vais prendre une décision concernant les numériques. Mais en tant qu'auteur, vous pouvez négocier, on verra ensemble ! On me demande beaucoup trop de lecture donc je me vois obligé de faire le tri contrairement au début... Ce qui me troue le cœur parfois de refuser une lecture car les délais sont extrêmement courts ! Sachez que je suis pas une machine et que j'ai une vie à côté des livres oui oui c'est possible ! Oh et puis, j'oubliais : Une chronique = Mes mots ! Je ne change pas de mot dans une chronique si cela ne vous plaît pas. Je ne fournis pas non plus les livres que je chronique, je ne fais pas de charité, vous n'avez pas de sous, tant pis, je vous laisse bavez devant la couverture ! :D


J'ai publié 12 chroniques, ce mois-ci et un article hors sujet qui peut aider certain blogueurs à décoller de leur livre qu'ils achètent : Service presse / partenariat.

Un concours a été organisé aussi afin de vous faire gagner 26 lots ! Venez nombreux ! 

Chroniques : 













Top 3 : 




& vous ?

#72 Cycle de Xhol - Livre Trois - Un meurtre princier

Auteur : Cécile Chabot
Nombre de pages : 198
           Un meurtre inattendu. Des traces accablantes. Une enquête manipulée ? 

           Troisième livre du Cycle de Xhól, Un meurtre princier est un polar historique haletant. 683 après J.-C., Xhól est devenu le maître peintre de Dos Pilas et doit faire face aux défis de sa nouvelle position. Au palais, le changement d’ère se fait déjà sentir. Les uns se positionnent auprès de l’héritier apparent, Itzamnaaj B’alam, fils aîné et préféré de la dame d’Itzán. D’autres voudraient voir Itzamnaaj K’awill, le cadet favorisé par son père, désigné comme successeur. Dans cette atmosphère étouffante, un festin a lieu, auquel Xhól assiste depuis la table des artisans. La dame d’Itzán humilie Itzamnaaj K’awill en public. Celui-ci s’enfuit. Plus personne ne le verra de la nuit. Au petit matin, un meurtre est découvert au palais. Xhól est accusé, emprisonné. Arrivera-t-il de sa cellule à prouver son innocence avant que le conseil ne décide de son exécution ? 


           Je remercie Cécile Chabot  pour sa confiance dans l’envoi de ce roman. 


           J’aime bien les univers maya et quand j’ai vu que c’était un polar maya, je n’ai pu qu’accepter pour y découvrir une autre facette. Même si je ne savais pas a quoi m’attendre, si ce polar allait être encore un polar où j’allais découvrir le tueur avant même qu’il le dévoile. Forcément je l’ai su avant les révélations, je crois que je vais arrêter les polars, cela ne provoque plus tellement de surprises :’).



           Nous sommes en compagnie de Xhol qui est accusé d’un meurtre et la seule façon de s’innocenter est de trouver le coupable. Entre manipulations, trahisons, on ne sait plus où donner de la tête.


           Pour être franche, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Les noms des personnages sont compliqués, et il y a pas mal de répétitions de leurs noms tout au long du roman. Savoir qui est qui a été pour moi une épreuve donc vive les feuilles avec un plan sinon je ne m’en sortais pas. Heureusement, il y aussi une liste des personnages à la fin pour les présenter si on n’a pas lu les premiers tomes du Cycle de Xhol, ce qui était mon cas. Je l’ai découvert avec ce roman. D’ailleurs, il y fait référence plusieurs fois. L’histoire est originale, l’époque est bien représentée. L’auteur s’est renseignée dessus pour pouvoir écrire, cela se sent car aucun détail n’est laissé au hasard. L’écriture est fluide, et ne nous laisse pas de répit dans notre lecture. Les rebondissements du meurtre nous poussent à vouloir absolument découvrir le coupable. J’ai été déçue, encore une fois, découvrir le tueur avant les révélations comme j’ai annoncé au début de ma chronique. Je pensais que la thématique pouvait rendre compliquée de savoir qui est le tueur, mais j’avais un doute qui s’est révélé réel à chaque indice qu’on découvrait. Je trouve ça dommage, peut-être devrais-je me reconvertir en enquêtrice, ou alors le genre du polar n’est pas du tout fait pour moi.


           Le prologue a été pour moi un petit plus, l’auteur nous explique le pourquoi du comment est né le Cycle de Xhol. J’ai trouvé ça plutôt intéressant, cela nous montre la passion de l’auteur dans cette partie de l’histoire. Le cycle de Xhol comporte plusieurs livres et ils peuvent être lus indépendamment.



           Malgré tout, j’ai bien aimé rentrer dans l’histoire avec Xhol, même si, je ne me suis pas du tout attaché à ce personnage. N'ayant pas lu les deux premiers tomes, je ne peux pas lui donner une personnalité et son évolution. Tout ce que je peux dire, c’est que pour moi, il m’a plutôt laissé indifférente. Ce n’est pas un personnage qui me marque, mais plutôt qui m’énerve par ses dires par moment. Après ce n’est que mon avis. Pour les autres personnages, c’est tout autre chose mais l’attachement n’est pas du tout au rendez-vous. Chacun a un rôle qui n’est pas laissé au hasard non plus, et l’intrigue est bien ficelée pour l’époque. Même si je trouve cela un peu abusé le fait que même un chasseur peut voir les traces de pas si pas de poussière ou de boue. Peut-être ai-je loupé un détail sur cette partie du récit mais cela m’a un peu interloquée. 



           L'enquête est bien ficelée, les rebondissements nous donnent envie de découvrir un peu plus de pages à chaque fois. Les conflits de royauté sont aussi abordés, et cela donne un peu plus de réalisme à l’histoire et sur son époque. L’auteur n’a rien laissé au hasard et chaque détail a son importance. Nous découvrons l’enquête et réfléchissons avec notre protagoniste, qui lui ne comprend toujours pas le pourquoi du comment. Le déroulement nous laisse parfois de marbre car nous sommes spectateurs de la folie à certains moments de l’histoire.



           En bref, je ne suis pas rentrée totalement dans l’histoire malheureusement, mais je le trouve bien intéressant. Ce polar maya est original, c'est surtout un livre qui vous montre l’époque sous toutes ses coutures. Les noms, les conflits, les habitants, tous les détails ont de l'importance. Nous suivons l’évolution de l’enquête jusqu'à la fin. Arriverez-vous à innocenter Xhol ?