Diaporama

#43 PRS Les porteurs de la marque



Auteur : Olivier Giudicelli
Nombre de pages : 240

                                                     



            
      Comment Alexandre le Grand put-il conquérir un territoire aux dimensions jusqu'à aujourd'hui inégalées?

      Il avait une arme que ne possédait pas ses ennemis, une esclave nommée Thaïs. C'est Olympias, la mère du souverain qui l'a conçu selon une technologie provenant de mystérieux grands Dieux. 

      Thaïs possède un angiome rubis et toutes ses dispositions semblent liées à cette marque étrange. La jeune femme ne devait être qu'un cobaye, elle devra par sa réflexion et sa volonté un être aux capacités et au destin exceptionnel.

      En effet, ses ennemis s’avèreront nombreux.

      Spectres et races extra-terrestres étaient ennemis depuis le big bang, mais ceux-ci semblent maintenant prêt à s'associer pour stopper Thaïs avant qu'elle ne devienne une menace qu'ils ne pourraient contenir.

      PRS semble, depuis ces événements, chercher les descendants éventuels de l'ancienne esclave, reconnaissable à leur angiome, les porteurs de la marque.

      Suivez l'irrésistible ascension de cette jeune fille qui devenue prostituée de luxe, finira sa vie en tant que reine d’Égypte. 

      Découvrez les réponses aux questions suivantes:

      Pourquoi des monuments en pierre comme les pyramides ont-ils été crées?
      Que se passe-t-il après la mort et comment éviter que l'âme d'un défunt ne disparaisse dans le néant?
      Quel est le but de la race extra-terrestre qui parfois vient nous visiter ou nous enlever? 

      Attendez-vous à de nombreux rebondissements dans une histoire d'impitoyable lutte de pouvoir et d'amour où une seule chose compte, la victoire.





      Merci à Olivier Giudicelli de m'avoir permis de découvrir sa plume.

      Ce n'est pas du tout mon genre littéraire, l'histoire m'intéresse peu généralement. Mais ce roman m'a permis d'apprendre quelques faits que je ne connaissais pas du tout notamment sur Alexandre Le Grand.

      Ce roman est intéressant en soi. Malgré que des passages paraissent assez long. Les dialogues sont faits comme dans les pièces de théâtre ce qui fait du dynamisme au récit.

      Ce roman est une boule d'informations en soi avec de bonnes idées, l'auteur maîtrise son sujet et nous donne des détails qui sont vraiment intéressant et qui nous laisse imaginer les recherches qui ont dû être effectués !

      Je ne savais pas à quoi m'attendre de ce roman, mais je dois dire que j'ai été surprise. Malgré que quelques fois, je l’aie trouvé long tel que je l'ai dit plus haut, je voulais savoir absolument la suite et ce qui allait se passer. Même quand je faisais une pause, j'y pensais quand même. Quand je suis arrivée à la fin, j’étais contente de la savoir car c’est vrai qu’on se demande ce qui va se passer mais je dois dire que la fin est bien trouvée et soulève encore quelques questions. Jusqu'où iront les PRS pour cette fameuse boite ?

      En résumé, j'ai aimé ce livre mais sans plus car tout simplement les livres sur l'histoire n'est pas mon genre littéraire malheureusement. Il y a une bonne intrigue qui tient en haleine, et c'est plutôt pas mal. Il y a de bonnes idées, on apprend des choses sur Alexandre Le Grand. Entre faits réels et imagination de l'auteur, on ne s'y perd pas. Voir l'histoire sous cet angle est vraiment intéressant ! Même si je ne suis pas douée en histoire, j'ai bien aimé apprendre des choses. Merci ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire