#39 Les Farfelus - Tome 3 : Le vieux qui voulait tuer le président

Auteur : Céline Barré
Nombre de pages : 278

            Théodore de La Morne, 71 ans décide de se rendre à Marseille afin d’y tuer le président français, Francis Ollanzi; personnage outrancier et égoïste, qui vient d’être réélu. Il souhaite commettre son crime lors de l’inauguration du musée du Coquillage. 

            Il doit trouver un chauffeur ainsi qu’un tueur pour l’aider dans cette entreprise saugrenue. Son hygiène de vie, en rupture avec le bon sens, ne va-t-elle pas constituer un frein à cette ambition qui vire à l’obsession ?
            Théodore porte en lui un lourd secret qui va changer la donne.
Suivez Théodore du Cotentin jusqu’au sud de la France dans des aventures loufoques et tendres au dénouement inattendu.



            Encore une fois merci à Céline Barré pour son troisième tome ainsi que la confiance qu’elle m’accorde pour commenter toute sa saga.

            Après « Quel pétrin ! » & « Péril au fournil ! », nous voilà avec « Le vieux qui voulait tuer le président ! ». Titre atypique à la personnalité des deux premiers tomes en tout cas !

            Nous sommes de retour à Tréville avec notre cher Théodore de la Morne, un papi de 71 ans (d'où la couverture) qui vit seul avec son fils. Aigri par la nouvelle réélection du président, il a comme projet de tuer celui qu’il tient pour responsable de tous ses malheurs ! Il cherche donc des gens qui pourront l’aider. 

            Entre galères et camaraderie, ce voyage ne va pas nous changer des mots-clés de cette saga : épic, drôle, loufoque et situations cocasses ! On retrouve agréablement l’écriture de l’auteur qui est toujours autant agréable et qui à travers ses passages ridicules et loufoques, nous évoque des messages importants & sérieux concernant la maladie, vieillesse et amitié avec une grande sincérité. Cette fois-ci, le roman est bien plus que drôle, il a un côté tendre. L’auteur nous fait encore des petits clins d’œils avec ces caricatures auxquelles on reconnaît bien ceux qui s’y cachent ! Son style reste le même pour notre bien-être ! 

            Nos personnages sont une fois de plus uniques en leurs genres et à qui on s’attache malgré les apparences parfois trompeuses. Une fois de plus, on a du mal à se détacher de ce roman avec qui nous passons un très bon moment. On sourit, rigole et parfois, agréablement surpris par la tournure des évènements. 

            Pour résumé, c’est encore une très belle réussite. L’humour décalé fait oublier la journée qui peut paraitre ennuyeuse. Entre humours, amitiés, situations absurdes et tendresse (oui il en faut bien !), vous n’allez plus laisser ce livre. Vous voulez oublier vos soucis du quotidien ? La saga « les farfelus » sont votre médicament, votre cure de joie (ou votre enterrement ?! Vous allez peut-être mourir de rire ?!) ! N’attendez plus. Les trois tomes peuvent être lus séparément ! 



De la même saga :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire