#1 L'ombre et la lumière

Auteur : Jack-Laurent Amar
Nombre de pages : 412


         Alors qu’il n’avait que sept ans le petit Bastien a perdu sa maman à deux reprises. 


         La première, lorsque celle-ci fut frappée d’une soudaine maladie dégénérative du cerveau la rendant totalement amnésique, au point d’en oublier la chair de sa chair, son propre enfant. 

         La seconde, lorsque l’hémorragie cérébrale qui suivit lui arracha la vie. 

         Bien des années plus tard, de nouveaux décès surviennent dans des circonstances similaires. 

     Le jeune et intuitif capitaine RUHAUT flaire alors des homicides et finit par obtenir l’autorisation d’enquêter. Il est pourtant loin d’imaginer l’ampleur de ce qu’il va découvrir. 

         Devenu adulte, Bastien devra quant à lui renouer avec un passé douloureux pour comprendre l’immense secret que cache le décès de sa mère. 

         Laureline, jeune et brillante professeur de français mène une vie paisible mais sera bien malgré elle mêlée à cette histoire, au point de voir sa vie et celle de ses proches menacée. 

         Ce livre est en premier lieu, le récit d’un homicide entraînant d’autres meurtres, avec au centre… 

         Non, il s’agirait plutôt d’une sombre affaire de complots, de corruption, où un tueur solitaire va être entraîné… 

         ... À bien y réfléchir, ce roman est avant tout, l’histoire d’un amour hors du commun, un de ceux qui s’envolent bien plus loin que l’horizon de nos espoirs les plus fous, bien plus haut que le vent ne souffle pour nous les conter... 

         ... L’histoire d’un amour fusionnel entre l’Ombre... et la lumière. 




         Merci à Jack Laurent Amar de m'avoir permis de découvrir son roman, qui est, au passage une belle découverte.

         Je ne suis pas trop du genre à lire des romans policiers (Oui oui, je lis plus de la science-fiction, fantastique, fantasy...) mais je dois dire que dans ce genre, c'est un coup de cœur ! (Malgré que j'en ai pas lu beaucoup.) Il y a tout de réunies : Amour, Suspens, Rebondissements, humour, des larmes, de la joie et on arrive aussi à détester certains personnages.

         C'est un livre, comme vous l'avez compris dans le résumé, qui est centré sur Laureline et Bastien, mais il y a aussi Mr Ruhaut et surtout, il y a L'OMBRE.

         Bon je dois dire que niveau surprise pour l'identité de l'ombre, je l'ai démasqué avant l’aveu ! Mouahahaha. Bref.

         Ce roman est beau ; Le premier amour ne s'oublie jamais et on a la preuve, une fois de plus, dans ce roman. L'histoire est belle, magique, qui vous met des papillons dans le ventre, mais surtout elle laisse une trace indélébile dans sa tête. Puis il est gor (On a les détails croustillants des petites tortures de l'ombre) mais aussi réaliste. Qu'est-ce que les gens sont prêts à faire pour de l'argent? Eh bien pas de jolies choses... 

         Le début est un peu... Comment dire... Confus car il faut se mettre dedans, ça passe du présent au passé pour nous montrer un peu des souvenirs. Mais une fois qu'on a l'habitude, cela passe tout seul. Les détails nous permettent vraiment de visualiser les pièces dans lesquels ils sont. Le suspens vous tiendra en haleine jusqu'aux dernières pages. De chapitres en chapitres, j'ai eu du mal à laisser le livre de côté. L'auteur nous bluffe carrément. Les rebondissements sont tellement inattendu qu'on se dit " wow, fallait y penser !". On s'attache tellement à nos personnages qu'on arrive à avoir peur pour eux dans certaines situations...

         L'auteur connait bien son sujet et il a réussi, pour ma part, à me faire ressentir chaque scène comme si j'étais spectatrice, avec chaque émotion.. L'action ne s'arrête jamais, on a juste le temps de reprendre son souffle qu'on est déjà repartie.

         En conclusion, Jack-Laurent, vous avez réussi à me faire aimer & découvrir le genre policier comme je ne l'ai pas vu jusqu'à maintenant. L'enquête ne tourne pas en rond, on ne sait pas ce qui va se passer, l'ombre est aussi sadique qu'attachante !  Merci ! 



Site web : X

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire