Diaporama

#2 Gone Tome 2 : La Faim

Auteur : Michael Grant
Edition : PKJ
Nombre de pages : 672 


         Cela fait trois mois que les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach sont piégés dans une bulle qu'ils ont baptisée la Zone. Trois mois que tous les habitants de plus de 15 ans ont disparu. La nourriture commence à manquer, la famine s'annonce et personne n'a de solution. Bientôt des dissensions éclatent entre les "mutants", qui développent des pouvoirs surnaturels, et les "normaux". Le chaos s'installe en ville. Sans compter qu'un danger bien plus terrible menace les habitants de la Zone. L'Ombre, une créature inquiétante terrée dans les collines, appelle ses serviteurs. Elle s'est réveillée. Et elle a faim.





               
          Dans ce livre, les habitants de Perdido Beach font face à un nouveau problème qui est, comme l'annonce le titre, la faim. Au bout de 3 mois, les supermarchés sont vides car une fois consommés tous les chips et sucreries à disposition (ce que tout enfant ferait en l'absence d'adulte), ils se retrouvent avec les aliments de base (purée de choux…) qui sont devenus avariés ou répugnant pour les enfants donc immangeable. De plus, une sérieuse dispute est en train d’éclater entre les « normaux » et les « dégénérés » (peut-être par jalousie, par peur..). Pour couronner le tout, l’Ombre, une créature capable de manipuler l’esprit cherche à se nourrir car elle aussi, à faim. Sam est débordé, et commence à péter les plombs, et les disputes avec Astrid n’arrange rien. En gros : C’est le bordel total ! 

          Michael Grant commence à développer un peu plus les autres personnes habitant la zone, et le mystère règne encore sur certains (notamment Pete). Certains se détachent plus du lot que d'autres mais on ne peut pas vraiment dire qu'il y a un ou des personnages principaux/secondaires, au contraire, ils ont chacun leur importance et une histoire différente, ce qui les rend tous unique. L’auteur nous montre des jeunes adolescents, enfants normaux confrontés à des situations anormales (si on ne compte pas que certains aient des pouvoirs). 

          Le compteur toujours présent en début de chaque chapitre, nous donne envie de savoir ce qu’il y a à la fin du livre. C'est un tome que se dévore plus qu'il ne se lit car l’intrigue de ce tome reflète un nombre de problème différents qui arrive en même temps, cela donne une impression presque étouffante d’autant que les événements effrayants se succèdent aggravé par la faim constante. C’est l’instinct de survie qui règne & pour cela il ne faut pas craindre les scènes un peu trash (qu’est-ce qu’on ferait pour manger dans une apocalypse total ?). Finalement, la plupart de ces intrigues se réunissent au sein d’une seule, on commence à entrevoir un peu dans tout ce chaos comment l’Ombre, les mutations et l'apparition de la Zone sont liées. Après des péripéties incroyables dont on se demande comment les héros arrivent à s'en sortir, le livre finirait presque sur une note optimiste. Presque. Car le dernier paragraphe ne laisse rien présager de bon !!

& vous, l'avez vous lu? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire