#1 Gone, tome 1

Auteur : Michael Grant
Edition : PKJ
Nombre de pages : 672 

  

Un monde sans adulte, entre utopie et cauchemar



Imaginez : tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser... Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence !



            Gone est un roman jeunesse, post-apocalyptique et science-fiction. Il pourrait plaire au plus grands & pourraient faire de bon films.

                  La couverture laisse dubitatif au début quand on ne découvre pas le livre. Mais au fur à mesure des pages on peut mettre un visage sur les personnages de la couverture. Ce qui nous permet, nous, à mieux visualiser les protagonistes. Mais la couleur du tome montre le décor, un peu sombre. La carte en début de livre, montre l’endroit où ils sont, ce qui permet de fixer la limite.  Quand un nouveau personnage arrive, on peut voir où il se situe. Les personnages sont accrochant, le suspense est puissant, et les mystères sont mystérieux (logique). Mais bien sûr, tout n’est pas tout blanc tout noir, va y avoir des personnages qui vont semer la pagaille.

                 L’action débute rapidement, dès les premières pages, on se demande comment vont faire les moins de 15 ans pour survivre dans un monde sans adulte. A cet âge-là, on en a rêvé, mais on ne s’était peut-être pas poser les bonnes questions.  Comment vont-ils survivre ? Se soigner ? S’occuper des bébés et de nombreux autres problèmes qui sont pris en charge généralement par les adultes. Mais on se pose d’abord les questions : comment la zone est-elle apparut ? Pourquoi pas d’adultes ? Pourquoi 15 ans est la limite d’âge ? Que va-t-il arriver quand les jeunes vont atteindre cette limite ? Tant de questions, où les réponses se montreront au fil des tomes. Et surtout que provoque la zone ?
Moi qui aime les animaux et déteste en voir mourir dans les films, je me suis demandé que sont-ils devenus? Eh bien, eux aussi ont leur petits soucis (ou pas) dans cette zone. Certains comme les jeunes enfants ont échappés aux mutagènes.

                 Le point de vue omniscient nous permet d’observer chacun des personnages, d’en rendre certains mystérieux, et surtout de se plonger dans leurs pensées, leurs âmes, ce qui est intéressant. Et nous permet d’aimer ou de détester un personnage, de se mettre à leur places. Certains sont plus courageux que d’autres, ils agissent au lieu de pleurer sur leur sort.

               A la fin de ce tome 1 du roman, notre soif de réponse n'est pas apaisée, loin de là !!!



& vous ? 



2 commentaires:

  1. A force d'entendre parler de ce(s) livre(s) par ma fille, je me suis enfin décidée à le lire pour ne serait-ce qu'échanger nos ressentis ...
    Le style est assez agréable, l'intrigue bien ficelée, le cadre et les personnages bien présentés.
    J'ai lu çà et là que le livre autorisé dès 13 ans pouvait choquer ... Je ne suis pas entièrement d'accord. Nos enfants ont aussi besoin de se faire peur pour grandir, et ça commence dès le plus jeune âge avec les contes de fées où le méchant loup mange tout le monde ...
    Je reviens sur Gone, bon bouquin mais ... le trio du départ fait un peu trop penser à Harry Potter. Le dôme fait étrangement penser à un certain roman de S. King ... On ressent aussi un peu de 4001 ...
    Bref, une impression de déjà lu, vu, mais malgré tout agréable à lire. De là à dire qu'il est captivant ... ? King tient beaucoup plus les lecteurs en haleine ! Donc, si ce bouquin permettait à nos jeunes d'aller découvrir d'autres auteurs, je ne dis qu'une chose : bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord, bonjour !
      Eh bien je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Pourquoi?

      Parce que si vous avez lu toute la saga "Gone" de Michael Grant, des scènes effectivement peuvent choquer quelques personnes ; le fait qu'il y ai des scènes qui sont détaillés et pas très jolis à imaginer. Bien sûr, pour ma part, cela m'a pas choqué car je suis adepte de films gore et horreur.
      Ensuite, le trio, je ne trouve pas (personnellement) qu'ils ressemble à HP, ils n'ont pas les mêmes caractères, et si on va par là, la plupart des livres avec trio ont pratiquement toujours deux mecs & une fille donc si on doit référencer tout le temps HP, la plupart copie alors. Puis, ce n'est pas centré sur Sam, comme HP l'est sur Harry. On a le droit de voir tous les personnages et apprendre leurs caractères et ils sont tous mis en premier plan, dans HP pas du tout. Harry, est mis en premier plan d'abord, Hermione, Ron en second et le reste en troisième. Gone parle de TOUS les enfants, et pas seulement du trio. Après chaque auteur prenne leurs inspiration par ici & par là.

      Je n'ai pas encore lu de S.King malgré que tout le monde en parle. J'ai que "Les yeux du Dragon" dans ma PAL mais je n'ai pas eu l'occasion de le lire encore. Mais pourquoi lire des auteurs que tout le monde connait alors que y en a qui ne sont pas connus et qu'ils le méritent?

      Gone m'a tenu en haleine, comme The Mortal Instruments, et autres livres pour ma part. Les chroniques sont mon propre ressenti donc c'est normal que tout le monde ne soit pas d'accord sur mon point de vues.

      Merci d'avoir commenté. :)

      Supprimer