Diaporama

#17 The mortal instruments - Tome 1 : La cité des ténèbres

Auteur : Cassandra Clare
Edition : PKJ
Nombre de pages : 576




            Clary n'en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d'un seul coup! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d'étranges créatures et l'appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d'antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d'ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.



            J’ai découvert La cité des ténèbres grâce au film que j’ai adoré. J’ai beaucoup aimé l’univers, il regroupe des créatures du surnaturel, et en même temps des héros, qui sont des êtres mi anges, mi humains. La complexité de l’univers des Chasseurs d’Ombres donne un bol d’air frais pour les romans surnaturel qui ne parle que de vampires et loup garous pour la plupart. Il y a des similitudes avec le film tout de même ! Imaginer un monde invisible est plaisant, on ne voit plus les gens autour du même œil après avoir lu ce livre. On ne s’ennuie a aucun moment, il n’y a pas beaucoup de temps mort. L’histoire reste dynamique et on voit les complexités se dévoiler petit à petit.

            Les personnages sont attachant malgré que moi-même, je n’accroche pas avec Clary qui est l’une des personnages principales. Avec sa naïveté, un peu cucul sur les bords… A voir si elle s’améliore au fil du temps. Elle n’est pas vraiment une héroïne comme on voit dans la plupart des livres, elle réagit à sa manière mais, elle reste humaine, une jeune fille qui découvre un monde mystérieux et inconnu ne sachant pas comment y faire face. Elle se découvre petit à petit, entre un univers qui aurait dû être le sien et qui au final, lui est étranger. Ça pourrait faire une espèce de métaphore du passage à l’âge adulte qui malgré le contraire doit être le moment où on arrête de croire aux montres. Elle change tout en restant elle-même. On peut s’identifier à elle, car c’est une personne qui au début ignore tout de ce monde, et on le découvre avec elle. 

            Nous avons tout de même affaire à des personnages relativement bien imaginés et fouillés, avec beaucoup de charisme.

            Ayant lu Les Origines avant ceux-là, on peut dire qu’il y a des relations similaires dans ce tome qui vont peut-être finir tout comme. Malgré de nombreux clichés, ce livre est bon. Il y a de l’humour, de l’action, des rebondissements. L'histoire est prenante, et même si quelques éléments sont un peu du déjà vu, elle n'en reste pas moins un minimum originale. 

            La fin choque et remet tout en cause dans les relations qu’on a vu dans ce tome, et donne envie d’en savoir plus, de se jeter sur le tome 2 !!


Les origines : Tome 1           Tome 2             Tome 3 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire