#70 42

Auteur : Lawrence Singclear
Nombre de pages : 140

             Un homme se réveille dans une forêt. Il ne sait pas ce qu’il fait ici et il a perdu son identité. Sur son bras, le chiffre 42 est écrit. Devant lui, un chemin s’enfonce vers une cabane et bien au-delà. La première personne qu’il rencontrera essaiera de le tuer.

             Qui est-il ? Pourquoi cherche-t-on à mettre fin à ses jours ?

             Les réponses se trouvent au bout du chemin.


             Merci Lawrence Singclear de m'avoir permis de découvrir son roman.

             42 est un jeune homme qui ouvre les yeux dans un monde auquel il n'a plus aucun souvenir, tout ce qu'il sait, c'est qu'il doit survivre en tuant mais un dilemme se pose : Il ne doit pas manger, pas boire, pas dormir. Qui est-il vraiment? Que va-t-il lui arriver quand il va tuer? Pourquoi?

             Quand on commence ce roman qui, au premier abord, peu sembler assez bizarre vu comme tel, on se pose tellement de question qu'on est obligé de dévorer ce livre en a rien de temps. Qui en plus, n'a pas tellement de pages, ca se lit comme du petit pain. Ce livre est d'une originalité à couper le souffle, il est étrange, et reflète beaucoup de choses à travers ses lignes. 42 veut s'en sortir, veut être libre de ses mouvements mais jusqu'à quel prix?

             L'écriture est tellement fluide qu'on ne voit pas défiler les pages. Quelques longueurs peuvent nous donner une raison de fermer ce livre et le lire plus tard mais non, on décide quand même de continuer pour savoir absolument ce que va devenir notre protagoniste. L'auteur à su mettre en avant notre société actuelle en quelque sorte, qui je ne le cache pas, est peuplé de mouton en tous genre. Il nous montre la dictature : tu dois faire ça et pas ça, obéis et ferme là. Oui notre monde est peuplé de mouton qui n'ont pas forcément de laine sur le dos ! J'ai bien aimé ce livre car il nous montre la réalité mais dans une fiction, un jeu virtuel. Facile pour faire passer un message !? Le récit malgré les longueurs et répétitions ne s'essouffle jamais. Les rebondissements s'entremêlent et nous continuons notre lecture jusqu'à la fin. 

             En bref, j'ai adoré ce livre.  La chronique n'est pas longue sous peur de vous spoil. Car je vous invite à le découvrir si vous êtes fan de survie, de jeux. Jusqu'où ira l'humanité pour sa survie ? Qui ils sont? Jusqu'où ira 42 pour obtenir sa liberté ? Il nous donne une bonne leçon : Être soi-même avec ses propres idéaux. Je trouve que plus ça va moins de personnes donnent leur avis et cela est plutôt dommage. On a tous un avis différent et si on avait tous le même, on s'ennuierait tellement. Il ne faut pas avoir peur d'être différent ! 

2 commentaires:

  1. Un petit livre qui me paraît bien sympathique ! Je prends note.

    RépondreSupprimer