#47 Fratricide

Auteur : Patrice Quélard
Edition : Les Amazones
Nombre de pages : 593
               1915 - premier grand conflit mondial.



               James Mac Kendrick est nord-irlandais et catholique. Sur un coup de tête, il s'engage dans une unité de soldats protestants de sa province et va découvrir que son pire ennemi n'est peut-être pas là où il croyait le trouver.



               Émile Buffet est un conscrit français et un jeune homme bon vivant, transpirant l'assurance. Face aux horreurs de la guerre, il tente de résister jusqu'au jour où une lettre lui parvient et le fait vaciller.



               Ludwig Halpern est un sous-officier allemand promis à une carrière militaire d'exception et fait partie des rares à trouver une forme d’épanouissement personnel dans cette guerre.



               Ces trois hommes l'ignorent encore, mais la barbarie de la guerre et de ses marionnettistes va lier leurs destins à tout jamais.


               Merci à Patrice Quélard de m'avoir fait confiance pour son roman.

               Moi qui n'aime pas les romans historiques, ce livre est passé à côté d'un coup de coeur pour moi ! J'ai mis du temps à vouloir le lire car la grosseur ne me donner pas vraiment envie. Mais j'ai décidé de me lancer et je l'ai lu en une journée & demi, ce livre est addictif... Pour dire !

               Nous sommes en compagnie de trois personnages, aussi attachants les uns que les autres : James Mac Kendrick, Emile Buffet et Ludwig Halpern. Tout les différencie mais pourtant, ils ont beaucoup en commun. Ce sont trois personnages que j'ai adoré suivre tout simplement même si ma petite préférence à été pour James Mac Kendrick.

               J'ai été agréablement surprise par l'écriture de l'auteur, il m'a habitué à de petites nouvelles et on peut voir qu'il sait s'y prendre sur de gros sujets comme la guerre. J'ai lu le livre avec l'impression d'y être . L'ambiance est oppressante, on a peur, les détails nous donnent l'impression qu'un obus éclate à côté de nous en même temps que le personnage. On y voit l'horreur autour de nous. C'est un réalisme total des situations et j'ai été happée par cet univers qui jusqu'à maintenant, ne m'a jamais vraiment intéressée. Pour qu'un livre qui parle de la première guerre mondiale, me passionne autant, c'est parce que l'auteur à un réel talent. Je l'ai trouvé presque enrichissant !

               On peut y voir tout le travail qu'a fourni l'auteur dans ce livre, toutes les informations qu'il a essayé de décrire au maximum pour nous faire voyager là où nos arrières grands-parents étaient en train de vivre, et je dois dire Bravo ! Il vous procure des sensations comme le stress, la peur, l'horreur, la joie, la tristesse.

               Pour conclure, je le recommande à tout fan d'historique et même ceux qui veulent commencer à en lire, vous pouvez commencer par celui-ci. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce livre. Ce livre nous montre l'horreur humaine et qu'au final, que ce soit les allemands, français ou britanniques, ils avaient tous un point commun : Ils se font fait bernés et ont obéis pour se faire plumer par la suite.

Tous les hommes sont frères. Et on ne tue pas son frère.


Du même auteur : 


1 commentaire:

  1. Une critique qui fait plaisir !! Raphaëlle, Editions Les Amazones

    RépondreSupprimer