Diaporama

#32 Projet Cornélia - Tome 1 : Afflictions

Auteur : Denis Labbé
Edition : Séma
Nombre de pages : 300

        Un mois après le déclenchement de l’épidémie, la Lorraine et le reste de la France ne sont plus qu’un champ de ruines où quelques personnes tentent de survivre.
        Au milieu d’un monde qui s’effondre sous la poussée de hordes d’errants, Cornélia et Jean-Michel partent à la recherche de leurs proches.
        Mais cette Grande-Mort qui sévit et des bandes de pillards font tout pour les en empêcher.
        Entre atrocités, rencontres improbables, découvertes macabres et fous rires, les deux amis vont passer par toutes les émotions et croiser des gens surprenants, attendrissants ou inquiétants



        Merci à Séma Edition de m'avoir permis de lire ce roman. Moi qui aime le genre zombi !

        Bien sûr, mon défi est 100% relevé mouahahaha.        Nous sommes en compagnie de Cornélia, une jeune gothique et de Jean-Michel son acolyte qui parcours la France pour rejoindre Verdun. L'histoire est racontée par Cornélia, elle-même, dans son journal.Je dois dire que je suis plutôt mitigée depuis que je connais la fin de ce tome. 

        Les zombies ne sont pas tellement présents, et si vous vous attendez à des zombies de The Walking Dead et du gore, passez votre chemin. Les zombies de ce roman sont classés différemment car certains à une intelligence propre à sa « race » en quelque sorte. Certains plus rapides, certains sont plus intelligents ! Enfin bref, il y a plusieurs sortes de zombies dans ce roman. 

        Nous sommes plutôt dans un livre qui montre la survie de deux jeunes personnes qui essayent de s’en sortir tant bien que mal dans ce monde dévasté récemment par ce fléau. Elle nous montre l’atrocité humaine que les personnes peuvent avoir pour s’en sortir. D’un côté, ceux qui se battent pour vivre par n’importe quel moyen, d’autres, ceux qui perdent tout espoir et veulent en finir le plus vite possibles. Parfois, leur comportement nous écœure ! « La grande Mort » frappe partout qu’on le veuille ou non, et nous réserve parfois de grandes surprises !

        L’écriture est vraiment simple et peut se lire même pour un enfant qui est fana de zombies. Il y a pas de gore, ni de scènes qui peuvent heurter la sensibilité de chacun ce qui est plutôt plaisant pour quelqu’un qui veut une lecture légère dans un monde apocalyptique. Même si parfois Cornélia est un peu énervante sur les bords par sa personnalité d’adolescente (On ne peut pas la blâmer) on peut dire qu’elle est plutôt mature par moment. Un peu cliché le coup de la gothique enrobé, (même si généralement c'est les premiers à mourir dans les films de zombies ; je n'ai rien contre les enrobés ! :) ) on perd vite ce côté-là quand on avance dans l’histoire car oui, à force de courir, elle maigrit et ne rate pas une miette quand elle peut se regarder dans le miroir ! Bon même si parfois, le fait d'être essoufflé au bout de quelques mètres... Nous ne sommes pas des machines ! Les dialogues sont simples et on oublie vite que ce sont deux adolescents loin de leur famille.

        L’auteur nous plonge dans une survie et nous montre un visage de la race humaine qui ne m’a pas forcément surprise car avec les hommes, on s’attend à tout ! La fin de ce tome m’a un peu laissé sur ma faim, je m’attendais à autre chose à vrai dire. Je veux connaître la suite, peut-être qu'on aura le droit à un journal d'une autre personne appartenant au groupe précédent ? Un peu à la "Seuls au monde" ou simplement un autre point de vue (Celle de Jean-Michel?), la fin ne nous laisse aucune réponse et aucun indice ! Même si des moments, on s’y perd pas mal concernant les races de zombies car chacune a ses caractéristiques et pour ceux qui ont l’habitude d’en avoir que deux ou trois (Les coureurs, les lents…Vous allez être surpris ! 

        Pour conclure, je dois dire que ce tome 1 est vraiment pas mal pour les fans de survies surtout, ou pour ceux qui ont envie d’une lecture légère dans un monde post-apocalyptique. Découvrir de nouvelles sortes de zombies est vraiment intéressant, car on ne s’y attend vraiment pas. En plus, cela se passe en France, ce que je ne vois pas souvent dans les livres de ce genre aha.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire