Diaporama

#98 Asynchrone

Auteur : Fabien Clavel
Edition : Lynks
Nombre de pages : 240


     Chora se réveille dans un lit d’hôpital.

     Orpheline.

     Ce n’est pas normal. C’est elle, qui aurait dû mourir en premier. Mais ses parents, scientifiques reconnus, sont morts dans l’explosion d’un accélérateur de particules capable de renverser le cours du temps. Sabotage ? Attentat ? C’est ce que pensent l’inquiétante Epone, responsable de la sécurité et Théo, jeune gendarme aux traits curieusement familiers. Dévastée, Chora décide de découvrir la vérité. Sauf que… Les heures lui sont comptées. Car si le drame l’a dotée du pouvoir de se déplacer dans le fil de sa propre histoire, chaque voyage détraque un peu plus le rythme fragile de son cœur en sursis.





     Merci aux éditions Lynks de leur confiance.

     La quatrième de couverture résume très bien le roman donc je ne vais pas en faire moi même.

     Ce roman est une petite pépite qui nous permet de réfléchir, nous remettre en question et surtout nous poser des questions. Nous avons tous rêvé un moment donné dans notre vie, retourner en arrière, sans nous poser réellement la question : quel impact cela aura sur le futur ? Je me le suis demandé souvent dans ce roman, l’héroïne va-t-elle voir son double ? Va-t-elle créer un casse-tête temporel ? Va-t-elle changer complètement le futur ? Si cela ne s’était pas passé, serais-tu comme ça aujourd’hui ? Je pense que le moment présent et les évènements du passé font ce qu’on est aujourd’hui et si tu es là aujourd’hui, c’est que tu as survécu à toutes tes épreuves. Chora y arrivera aussi.

     L’auteur creuse beaucoup d’hypothèse concernant les voyages dans le temps, on réfléchit avec lui d’ailleurs. Il nous donne des faits basés sur des récits scientifiques, ce qui nous montre tout le travail de recherche qu’il nous a fait pour écrire son roman. Cela rajoute une grande richesse au texte, cela est d’ailleurs toujours intéressant de le lire tout en étant dans un univers. 

     La plume est fluide, les titres de chapitres sont énigmatiques au début mais j’avoue qu’une fois que j’ai compris, cela a été plutôt bien pensé. L’intrigue est bien menée jusqu’au bout et l’auteur nous mène en bateau plusieurs fois. De plus, les chapitres sont courts, donc cela créer une dynamique, on n’a pas l’impression de lire 200 pages.

     Cependant, j’ai gardé une certaine distance avec Chora, je ne saurais dire pourquoi mais je ne me suis pas attaché autant que je l’aurai voulu. Je pense que c’est dû peut-être à son comportement en début de roman, elle perd ses parents et on a l’impression que cela ne fait ni chaud ni froid. Cela ne paraît pas logique... Après, il faut se dire aussi que l’auteur ne va pas faire plusieurs chapitres où l’héroïne déprime dans le coin d’une pièce en mangeant de la pâte à tartiner en ruminant des souvenirs... Mais bon, ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire. Ce roman n’échappe pas à la règle de la romance, que j’ai d’ailleurs trouvé trop facile, trop simple.

     En bref, j’ai apprécié cette histoire avec les voyages dans le temps et les réflexions sur les conséquences. On s’instruit, réfléchit tout en étant dans une histoire qui nous fait voyager. Je n’ai pas accroché à l’héroïne à cause de certaines choses, mais peut-être que vous, vous allez l’aimer ? Si vous pouviez changer quelque chose de votre passé, avez-vous pensé aux conséquences sur votre futur ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire