#41 L'imagerie

Auteur : Adrien Lioure
Edition :  Books on Demand
Nombre de pages : 247

                 L'Imagerie est un roman de science-fiction écrit par Adrien Lioure et mettant en scène Alix, jeune étoile montante du cinéma, qui apprend lors des dernières prises de son prochain film la mort de sa femme et de son enfant, Sophie et Max. Pour l'accompagner dans cette épreuve particulièrement douloureuse, Alix peut compter sur Dolorius, sa Souffrance. Il s'agit d'un être à l'origine des maux et des douleurs des hommes. Derrière chaque blessure, qu'elle soit physique ou psychique, une Souffrance est à l'ouvrage.                  Mais jamais Dolorius n'avait eu affaire à une douleur si aiguë, si inassouvissable. Il comprend vite que pour sauver Alix, il n'y a qu'un moyen. Lui rendre Sophie et Max. C'est ainsi que les deux personnages feront tout pour tenter de rejoindre L'Imagerie, lieu mystérieux et inconnu où finissent les âmes des défunts.
 


             Merci à Adrien Lioure de m'avoir confié son premier bébé ! Et Bravo à lui, c'est un coup de coeur aha !

           Comment vous parlez de cette merveille ? Je viens de sortir de ma lecture et je suis juste : Waouuu ! La fin m'a laissé sur le cul, littéralement. Je ne m'attendais pas du tout à ça et pour ne pas me faire deviner une fin, il faut être doué ! Au vu de la couverture, je m'attendais à autre chose.

              Nous sommes en compagnie de Dolorius, une Souffrance et d'Alix, un humain. Dolorius est-ce qu'on appelle la personne qui te prouve que t'existe en te donnant ce qu'il faut quand tu as mal, ni trop, ni pas assez. Alix lui? Il a vécu un drame : La perte de sa femme et de son fils. Le pire qu'il puisse exister sur Terre. Et il a du mal à se relever, on le comprend... C'est alors que sa vie va être chamboulée du tout au tout et qu'une aventure rebondissante commence.

            Ce que j'aime dans ce récit, c'est que c'est raconté à la première personne. Mais sous différents personnages. En fait, on passe dans les pensées de TOUT les personnages du récit ! Je trouve ça géniale en fait. On apprend à mieux les connaître, et surtout on apprend à les connaître à travers eux-mêmes. On se croirait dans un film, d'ailleurs, il m'a fait penser un peu au dessin animé "Vice Versa" avec Dolorius, Morice et Soméphine. (Vous ne savez pas qui s'est, je sais.) Dès le début, on se laisse guider dans cet univers qui nous dévoile peu à peu sa richesse, ses secrets et son histoire. L'auteur à un style d'écriture vraiment prenant qui ne nous laisse pas respirer une seule seconde, enfin si, mais non.La seule chose que je pourrais reprocher à ce livre, c'est la police qui est légèrement petite donc on a l'impression d'avoir un énorme pavé.

           L'histoire nous prend aux tripes, on ressent chaque chose dans le récit, on imagine chaque mot, chaque action. C'est limite visuel, on arrive à tout voir en fait, comme ci on y était. Les lieux prennent forme rapidement pour le plus grand plaisir de l'imaginaire. L'histoire regorge de détails qui nous aide grandement d'ailleurs. De plus, à travers cette histoire, je trouve qu'il y a un petit message pour nous aider à faire le deuil, à savoir que nos proches disparus sont en paix et qu'ils sont là, dans notre cœur et qu'ils partiront jamais malgré ce qu'on a pu faire dans le passé, ce qu'on a pu dire et que l'on regrette. 


       Pour conclure, ce livre est un coup de coeur. De par son message de fond que par son style d'écriture, le jeune auteur qui à sorti son premier roman, m'a convaincu. Je trouve que ce livre peut aider à faire le deuil et que c'est une belle leçon de vie. L'histoire est magnifique et j'ai parfois failli versé une larme. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire