#7 Marylou et l'arbre aux murmures

Auteur : Gaëlle K. Kempeneers
Edition : Séma
Nombre de pages : 77



          Nous plongeant dans les thèmes de la forêt et des légendes ardennaises, cette histoire fantastique ravira les lecteurs, de 9 à 99 ans, et leur fera vivre une aventure pleine de féerie.



          Nous sommes aux côtés de Maylou, une ensorceleuse de génération en génération qui apprend que la forêt qu’elle chérit tant va être rasée. Que vont devenir les êtres féériques, les monstres, les animaux et l’arbre ? Marylou va devoir trouver une solution pour sauver ses « amis » qu’elle seul voit. Mais quel en sera le prix ? SAUF que les choses se compliquent quand Sam rentre dans l’histoire, ce petit enfant qui n’a rien demandé et qui a juste suivie Marylou. Marylou est une enfant qui ne voit pas le mal et qui suit son instinct malgré les recommandations de sa grand-mère ou encore de sa mère pour sauver son ami et la forêt. On s’attache vite à ce personnage. Mais elle ne se méfie pas assez et quand les choses sont tellement faciles elle ne se pose pas de question sauf quand les conséquences sont déjà effectués. Ce n’est qu’une enfant après tout.

          Il y a des illustrations à chaque fin de chapitre, l’écriture est simple pour permettre à tout le monde de comprendre. L’histoire est pleine de magie même pour les plus grands qui ont oubliés que les fées se montrent là où on regarde bien.  Le rythme saccadé des phrases courtes nous emporte dans le rythme d’urgence que rencontre la jeune héroïne alors qu’au début, on était dans la rêverie. Nos deux amis sont attachants, attendrissants. On suit les péripéties de nos héros avec grand plaisir et avec la peur au ventre surtout !!

          Sinon, J’ai bien aimé cette petite histoire pleine d’aventure, de rebondissement et de magie. Même si j’ai trouvé la fin plutôt triste. L’action ne nous ennuie pas, on est pris dedans, on a peur pour nos protagonistes.  La morale ? Peut-être de faire attention aux promesses que l’ont fait.

PAPIER                 NUMERIQUE




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire