Diaporama

#4 Gone tome 4 : L'épidémie

Auteur : Michael Grant
Edition : PKJ
Nombre de pages : 552


            L'horreur ne cesse de grandir au sein de la zone. Cependant, malgré l'agitation laissée après tous les combats, les divisions, les luttes de pouvoir, un calme momentané s'installe à Perdido Beach. Mais dans la zone, les ennemis dans la zone ne disparaissent pas comme par magie. L'Ombre a trouvé sa voie dans l'esprit du Petit Pete et le contrôle en semant délire et confusion. De plus, une maladie mortelle, hautement contagieuse, se répand à une vitesse effroyable. Tout aussi sinistre, des insectes prédateurs terrorisent Perdido Beach. Sam, Astrid, Diana et Caine sont submergés par un doute grandissant : pourront-ils échapper, ou même survivre, dans la Zone ? Dans cette panique générale, quels choix vont-ils faire pour sauver leur vie et celles de ceux qu'ils aiment ?




            Au début, il y a trop de malheurs qui tombent en même temps, on voudrait que l’auteur se concentre sur moins d’intrigues car a force bah ça se barre un peu en cacahuètes (du moins l’impression) ! Mais au fur et à mesure de la lecture, (oui on se fait avoir à chaque fois), les scènes d’actions sont spectaculaires et même cinématographiques. Lorsque l’on referme le livre, on reste imprégné par cet univers particulier. Après la famine, l’eau manque et une épidémie est apparue (manquer plus que ça !). Pour couronner le tout, il y a une invasion des bestioles qui, la naissance laisse a désiré ! Beurk !

            La plupart des personnages ont sombré dans la folie et l’alcool, on voit qu’ils sont à bout et surtout dépassé par les évènements. Mais ce qui est choquant, c’est les enfants qui agissent comme des psychopathes, aucuns scrupules à tuer et massacrer les autres. Ils sont tous fous, ont commis des meurtres et sont dépendant de toutes sortes de choses… Comment vont-ils justifier les actes qu’ils ont du faire jusqu’ici ? Et puis surtout, comment vont-ils être après une telle épreuve, pensé à redevenir un enfant, tout simplement ! C’est un aspect de la vie qui n’a jamais été abordé jusque-là. On découvre aussi d’autre facette du personnage de Caine, jusqu’ici un côté cruel. Quant à Astrid, on la voit différemment et on éprouverait presque de la sympathie par rapport à ses choix, car il faut pouvoir vivre avec ça sur la conscience. Va-t-elle sombrer dans la folie comme la plupart ? 

            Il y a énormément d’action, et comme pour les tomes précédent, on ne s’ennuie pas. Les rebondissements s’enchaînent sans temps mort ! Malgré le jeune âge des personnages, ils sont encore une fois très matures et courageux. On les suit avec la peur au ventre et on n’a pas fini !! La mort emporte beaucoup de monde dans ce tome. A chaque page on se demande qui va y passer ! On se tord presque d’angoisse pour eux, et quand le verdict tombe on se dit « NAAAAAAAAAAAAAAAAA ». Bref, la peur de perdre votre personnage favoris vous empêche de fermer le bouquin et vous tient en haleine jusqu’à la fin du compte à rebours… Qui laisse encore envisager le pire pour la suite…Bouhh !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire