Diaporama

#13 Seuls au monde Tome 2 : Un ciel en feu

Auteur : Emmy Laybourne
Edition : PKJ
Nombre de pages : 304


            Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils se sont réfugiés dans un centre commercial pour échapper à une catastrophe écologique. Ils ont appris à s’organiser pour rester en vie. Mais cette solution n’est pas éternelle. Et, le douzième jour, ils ont décidé de se séparer. Alors que Dean a préféré rester dans le magasin avec Astrid et trois autres enfants, son frère Alex a décidé de risquer le tout pour le tout. Il part avec le reste de la bande. Leur but : atteindre l’aéroport de Denver avant le départ du dernier avion, tenter de retrouver leurs parents, et laisser cet enfer derrière eux. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Et ces deux semaines de cauchemar n’étaient en fait qu’un avant-goût de l’horreur tapie au-dehors… 





            C’est avec joie et avec une impatience que je suis retournée dans ce monde post-apocalyptique pour retrouver nos protagonistes : Alex, Dean et les autres pour la suite des évènements car la fin du premier tome m’a laissé perplexe et avec beaucoup de question.

            Dans ce second volet, on peut dire qu’il y a de l’action, de l’amour et une bonne dose de rebondissement, un parfait mélange d’Emmy Laybourne. Cependant, les personnages ont beaucoup évolués et ce sont affirmés. Alex est plus mature et j’ai aimé suivre ma lecture sous sa narration malgré qu’il y ait beaucoup de répétition mais, comme j’ai dit, peut-être que c’est fait exprès car c’est raconté par un enfant. Malgré cela, c’est le même constat avec les autres personnages : ils ont évolués et s’adapte mieux à leur nouvel environnement. Ce n’est plus que des écoliers qui sont coincés ensemble mais une famille. A force de vivre ensemble, et de devoir se débrouiller entre eux, ils s’unissent.

            Cette fois ci, l’histoire est racontée par Dean ET par son frère, Alex via son journal. Ça apporte de la fluidité mais aussi du rythme au texte car raconté par deux points de vue donne un certain peps à l’histoire. A la fin de chaque chapitre, quelque chose d’intéressant ce passe, un rebondissement mais au chapitre suivant, on change de point de vue, du coup, on reste frustrée et on continue de lire pour savoir la suite. 

            En conclusion, Emmy Laybourne maitrise ses personnages ce qui les rend touchant. Ce tome est aussi bien que le premier malgré les répétitions. A voir ce que l’avenir leur réserve dans le troisième tome qui est dans ma PAL !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire